jeudi 19 avril 2012

J'ai testé...


video




En rentrant en décembre, j'ai découvert dans Glamour (ou était ce Cosmo, Grazia ? bref) une publicité pour la doudoune Uniqlo ultra légère. Genre 400 grammes. Moi 400 grammes, ça ne me parle pas tellement, mais apparemment un manteau 'normal' dépassait le kilo, alors. 


Et quand je suis allée à Paris avec l'homme, et que nous sommes passés devant la boutique, la curiosité l'a emportée. (Comme s'il y avait vraiment eu un combat équitable, mensonge). Pas difficiles  à trouver, elles occupent tout un pan de mur du sous sol. 


Plusieurs coloris à ma disposition, je choisis, bien évidemment, le rose électrique. 
Je l'enfile. Et là. 


"Il s'est volatilisé ou quoi ?"


Pour un peu je me retournerais pour vérifier qui me l'a substituée, mais non. La doudoune est belle est bien sur mon dos. Et pourtant je ne la sens pas. Vraiment. 
La légèreté du manteau m'épatent complètement. J'ai l'impression d'être en Tshirt. Et pourtant. 


Puis, mon scepticisme reprend le dessus. Je cherche l'arnaque. Parce que c'est bien gentil un manteau léger, mais s'il ne se porte qu'à 20°C, merci bien. 


Je dégote un vendeur, et lui demande directement "Mais ça tient vraiment chaud ?" (Après le traditionnel, "Bonjour Monsieur, pouvez vous me renseigner". Je ne suis pas une sauvageonne non plus). 


Lui: "Comme indiquée, la doudoune tient très chaud, elle est faite en plume, donc ultra légère, blablabla".


Votre serviteur dévoué: "Non mais, ça c'est la pub, en vrai".


Lui: "Je ne vous la conseille pas pour aller au ski, mais en ville à partir de 5°C elle fait très bien l'affaire".


Bon, si elle fait l'affaire alors. 


De plus, le manteau est vendu avec une petite housse, puisqu'elle se replie, pour tenir dans un sac de la taille d'une bouteille de lait. 


Si vous voulez mon avis, ça sent encore la photo de fin de soirée ça.


Seul le prix m'a un peu rebutée. 69€. Je peux vous dire qu'à ce prix là, j'ai prié pour qu'elle tienne chaud. 
Mais devant tant d'arguments de vente (et surtout le rose), je passe vite fait bien fait à la caisse.






Dans la vraie vie, mon manteau remporte son pari. Une fois les températures remontées, je le sors illico. 
Et je n'ai pas froid. 


Encore une fois, j'ai droit à des petites remarques du fait de sa couleur, mais une fois que mes amies l'ont sur le dos, elles reconnaissent sa légèreté. Même ma mère m'a demandée de lui en acheter un, c'est pour dire. 


Autre point gagnant: lorsque je sors, plus besoin de prendre un vestiaire et de me les cailler quand on sort dehors avec les fumeurs (bouuuh), je dégaine ma doudoune en deux temps trois mouvements, et je me retrouve au chaud. 


La pub dante un blouson à 206 grammes. Je n'en sais rien, mais une chose est sûre, pour prendre l'avion, elle est géniale, ne pèse rien et ne prend pas de place.




Vous la trouverez sur leur boutique en ligne (et soldée !) ici






On est d'accord qu'un article sur un manteau d'hiver en plein avril, c'est pas super approprié, mais bon. 

1 commentaire: