jeudi 31 janvier 2013

Upside down

Une raison pour laquelle j'ai arrêté de me couper les cheveux tient au fait que j'ai envie de coiffures. De tresses, de bun, de toutes ces choses impossibles à faire avec les cheveux courts. 


Je n'ai pas encore une masse de cheveux débordante, mais ça s'en vient, et j'ai suffisamment de longueur pour commencer à m'éclater un peu. 



Par contre je manque encore cruellement de muscles, et je finis généralement par avoir une crampe quand je me coiffe. Mais ça, c'est un autre problème. 



J'ai donc tenté le bun en tresse africaine inversée ou upside down braided bun. 


Un bun, c'est une queue de cheval placée bien en haut de votre crâne, comme dans les années 90. Oui oui oui. Sauf qu'après vous le faites partir en chignon fouilli. Plus c'est fouilli, mieux c'est. En principe, on le fait "à l'arrache", en deux temps trois mouvements. Mais comme tout ce qui semble négligé, ça demande une vraie technique et, à moins d'être douée, on s'y reprend souvent à plusieurs reprises. Notamment pour celles qui, comme moi, ont les cheveux très fins. Ca aide pas. 

Mais comment faire un bun inversé me direz vous ? (Téléachat bonjour !)

En principe il vous fait un élastique spécial pour faire un beau bun, pour lui donner de l'amplitude. 

Je n'en ai pas encore acheté. Quand je le ferais vous serez les premières à le savoir. 
Ce qui est logique, j'en parlerai certainement pas avec ma dentiste ou le contrôleur sncf. Encore que. J'arrive bien à parler Canada avec l'esthéticienne et la factrice. Alors. 


Pour le bun, j'ai donc suivi un petit tuto trouvé sur Pinterest.  


Bon, il est sympa ce tuto, mais ce n'est pas la jeune demoiselle qui se coiffe, je pense qu'elle a dû recourir à des bras extérieurs. Ou on a retrouvé l'incarnation de Tara (la nana bouddhiste qui peut avoir jusqu'à douze bras). Mais j'en doute. 

A la fin, vous devez avoir +/- quelque chose du genre:


Chez moi, trois crampes et quatre litres de sueur plus tard (plus une déformation de la face à force d'être concentrée), ça a fini par ressembler à ça: 








































Bon c'est pas exactement exactement la même chose, mais pour un premier essai je suis plutôt satisfaite. 

Reste à s'entrainer, parce c'est en forgeant qu'on devient forgeron. 
(Non mais écoutez là celle là)(on dirait ma mère). 

Mais sinon, je trouve ça très joli, ça dynamise un bun plutôt classique (qu'on fait toute quand on a la flemme de se coiffer ou qu'on a les cheveux gras)(ne me mentez pas). 

Allez, à vous de tenter ! 

7 commentaires:

  1. j'ai acheté un donut et je confirme que ça marche bien et que ça va super vite a faire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon tu vas presque réussir a m'y pousser ;)

      Supprimer
  2. Pas mal, faudra que j'essaie !

    Moi j'me galère avec la waterfall braid... Sur les autres, j'y arrive parfaitement. Sur moi, c'est trop laid. Et pourtant, c'est pas faute de m'entraîner ! Alors le forgeron il peut aller se faire voir :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mon prochain défi c'était ça !

      Supprimer
    2. T'es sure d'être objective quand tu dis que c'est laid ?

      Supprimer
    3. Bon ok c'est peut-être pas "laid", mais ça ne correspond pas à ce que je veux, ni à ce que j'arrive à faire sur ma petite cousine (mon cobaye officiel).
      J'attends ton article waterfall braid alors ^_^ (et je continue de m'entraîner en attendant !)

      Supprimer
  3. et c'est en mouchant qu'on devient moucheron ? Est-ce en sciant que Léonard De Vinci ? ;)

    RépondreSupprimer